À la découverte des grands vins du monde

Hongrie

Les célèbres vins doux de Tokay, connus partout en Europe dès le XVII ème siècle, sont le témoignage le plus évident de la vieille tradition viticole de la Hongrie. Après la parenthèse communiste et les décennies de collectivisation, la viticulture hongroise a subi une rapide et brutale restructuration au début des années 1990 avec un arrachage massif des surfaces. Aujourd’hui, grâce aux efforts conjugués des producteurs hongrois et des investisseurs étrangers, les vins de Tokaj ont retrouvé leur prestige d’antan mais la Hongrie offre aussi désormais des vins blancs et rouges secs de bons niveau, issus de cépages locaux ou de variétés importées.

Les régions et les domaines

L’aire d’appellation Tokaj se situe à l’extrême nord-est de l’Hongrie, et déborde sur la Slovaquie. Les vignobles courent sur le piémont de la chaîne volcanique des monts du Tokaj, sur le territoire de 27 communes dont Tokaj, Mád, Tolcsva et Sárospatak sont les plus connus. Les meilleurs vignobles de la zone ont fait l’objet d’un classement dès 1700 et la première échelle des crus a été établie en 1737. Tokaj peut donc légitimement prétendre au titre de première appellation hiérarchisée du vin de l’histoire. L’appellation Tokaj produit des vins blancs de différents types, allant du parfaitement sec au très liquoreux, même si elle est surtout connue pour ses vins Azsú, issus de raisins botrytisés et produit selon une technique spécifique. Six cépages y sont cultivés : le furmint, qui domine les plantations, le hárslevelű (son nom signifie “feuille de tilleul”) et le sárgamuskotály (qui est le synonyme locale du muscat blanc à petit grains, seul cépage international), le zéta (croisement du furmint et du bouvier), le kabar (croisement du hárslevelű et du bouvier) et le kövérszőlő qui signifie raisin gras. Le climat de la zone est influencé par les vents chauds qui remontent de la vaste plaine de Pannonie en été et par la chaîne montagneuse de Zemplén qui protège des vents du nord. Les vignobles bénéficient d’une bonne exposition au sud et profitent des longs automnes secs et des brumes matinales qui émergent des cours d’eau, le Bodrog, la Tisza et leurs affluents. Ces conditions permettent le développement du botrytis dont cette région a été la première à tirer partie pour élaborer de grands vins liquoreux.

HOLDVOLGY

Législation

Révisée en 2009 pour se mettre en conformité avec l’Union européenne, la législation hongroise distingue des vins sans indication géographique (Asztali bor), des vins de pays (Tajbor bor) et des vins de qualité (Minöségi bor). Ces derniers, qui représentent autour de 50% de la production, proviennent de l’une des 22 régions officielles délimitées qui correspondent à la catégorie des AOP (Oltalom Alatt Álló Eredetmegjelölés). Les noms des ces appellations doivent figurer sur l’étiquette. Les Védett eredetű bor (« vins de qualité spéciale ») en font partie et incluent notamment les liquoreux.

Tokaj

L’aire d’appellation Tokaj se situe à l’extrême nord-est de l’Hongrie, et déborde sur la Slovaquie. Les vignobles courent sur le piémont de la chaîne volcanique des monts du Tokaj, sur le territoire de 27 communes dont Tokaj, Mad, Tolcsva et Sarospatak sont les plus connus. Les meilleurs vignobles de la zone ont fait l’objet d’un classement dès 1700 et la première échelle des crus a été établie en 1737. Tokaj peut donc légitimement prétendre au titre de première appellation hiérarchisée du vin de l’histoire. L’appellation Tokaj produit des vins blancs de différents types, allant du parfaitement sec au très liquoreux, même si elle est surtout connue pour ses vins Azsú, issus de raisins botrytisés et produit selon une technique spécifique. Trois cépages y sont cultivés : le furmint, qui domine les plantations, le harslevelu (son nom signifie “feuille de tilleul”) et le sarga-muskotaly (qui est le synonyme locale du muscat blanc à petit grains). Le climat de la zone est influencé par les vents chauds qui remontent de la vaste plaine de Pannonie en été et par la chaîne montagneuse de Zemplén qui protège des vents du nord. Les vignobles bénéficient d’une bonne exposition au sud et profitent des longs automnes secs et des brumes matinales qui émergent des cours d’eau, le Bodrog, la Tisza et leurs affluents. Ces conditions permettent le développement du botrytis dont cette région a été la première à tirer partie pour élaborer de grands vins liquoreux.