À la découverte des grands vins du monde

La viticulture en Australie n’a cessé de s’adapter aux évolutions du marché, y compris son propre marché domestique. En cela elle a été poussée par deux facteurs essentiels : la vague d’immigration européenne et l’esprit d’entreprise de ses producteurs ainsi que leur volonté d’adapter leurs vins à la demande. Dans l’espace d’une génération, l’Australie est devenue un pays incontournable pour tout amateur de vins. Au cours des 15 dernières années, son vignoble a triplé pour atteindre en 2008 près de 170 000 ha, malgré la sécheresse qui sévit depuis plusieurs années. Dans ce pays gigantesque (14 fois la France) marqué par l’aridité, le vignoble comme le peuplement est concentré sur des secteurs de la façade méridionale, du New South Wales au sud-est jusqu’à Perth, au Sud-Ouest. Historiquement les premiers vignobles australiens ont vu le jour en New South Wales dans les années 1780 avant de gagner les états de Victoria et de South Australia. Ces trois régions concentrent aujourd’hui l’essentiel de la production, mais de nouveaux fronts pionniers ont émergé ces dernières décennies, dont l’Australie Occidentale et l’île de Tasmanie, qui offrent des vins de très haut niveau.