À la découverte des grands vins du monde

Portugal

Jusqu’à récemment le Portugal était essentiellement connu pour ses grands vins mutés de Porto et de Madère produits et commercialisés par des grandes maisons de négoce. Depuis l’entrée du Portugal dans l’UE en 1986, la viticulture portugaise s’est modernisée tout en exploitant ses points forts : une tradition viticole bien ancrée, une collection impressionnante de cépages locaux et des terroirs très contrastés. Un des signes les plus manifestes de ce nouveau Portugal viticole est l’émergence de grands vins rouges secs dans la plupart des régions. A côté des grandes maisons de négoce historiquement puissantes et des coopératives, a émergé une nouvelle génération de producteurs indépendants.

Les régions et les domaines

Si la DOC Douro ne date que de 1982, on a toujours produit des vins secs dans la vallée du Douro destinés à une consommation locale. Depuis deux décennies, les maisons de Porto, relayées par des domaines indépendants, ont pris conscience du formidable potentiel de la région à produire de grands vins rouges secs. Le style des vins du Douro a logiquement beaucoup évolué au cours des dernières années. Si les cépages utilisés sont les mêmes que ceux du Porto, on choisit des parcelles capables de donner des raisins concentrés mais qui conservent suffisamment d’acidité. Les meilleurs rouges du Douro sont des vins puissants, structurés, au fruité mûr et intense, capable d’un vrai raffinement. On produit aussi quelques plus rares douros blancs à partir des vignobles les plus en altitude.QUINTA DA ROMANEIRA

La ville portuaire de Porto, située à l’embouchure du Douro, a donné son nom à des vins doux mutés mondialement connus. Essentiellement rouges, ces vins doivent leur puissance à un terroir chaud et à la technique du mutage qui consiste à interrompre la fermentation par ajout d’une eau-de-vie. Les vins affichent ainsi un fort taux d’alcool (20%) et une forte concentration en sucre. Les différents modes et durées d’élevage déterminent les deux grandes familles de portos : les tawny (ambré), qui sont des vins oxydatifs, assemblés et mis en bouteille après un long vieillissement sous bois (de 3 à 40 ans) et les vins de type ruby (rouge), embouteillés plus rapidement. Les plus célèbres sont les Vintage produits dans les grandes années à partir des meilleurs raisins ou quintas. Il existe aussi quelques portos blancs et rosés.

Vignoble et cépages

Situé aux confins océaniques de l’Europe occidentale, le Portugal jouit d’une géographie contrastée. Au nord, l’opposition marquée entre une zone littorale exposée aux influences atlantiques et un arrière-pays aride et montagneux explique que l’on puisse produire dans des régions pourtant contiguës des vins aussi radicalement différents que le Vinho Verde (vif et léger) et le Porto. Les vignobles du centre-nord, en particulier Bairrada et Dao, jouissent d’un climat plus modéré que les régions de Lisbonne, de la Péninsule de Sétubal et du Tajo qui fournissent l’essentiel des vins de table portugais. Au sud, l’Alentejo, nouvel eldorado viticole portugais, est une vaste plaine chaude et aride quia fait l’objet de nombreux investissements.
L’isolement géographique et politique du pays a permis au pays de conserver une vaste collection de cépages (plus de 300 variétés autorisées) qui font tout le charme et l’originalité de la production locale. À lui seul, le Douro en recense une centaine dont le touriga nacional également planté dans le Centre et de Sud. Parmi les cépages rouges d’importance, il faut citer le baga qui fait l’intérêt des vins de Bairrada et l’aragones (tempranillo ou tinta roriz) en vogue dans l’Alentejo et à Dão. Parmi les cépages blancs, l’arinto, appréciés pour sa fraîcheur, est présent dans un grand nombre de régions. Le loureiro et l’alvarinho sont très plantés dans le Vinho Verde et le fernão pires dans le centre et le sud du pays.

Législation

Le Portugal fut le premier pays au monde à adopter un système d’appellations contrôlées : en 1756 pour le Porto et au début du XX è pour les premières appellations modernes. Conformément à la législation européenne, la production se répartit entre vin sans indication d’origine (simple vino), vins IGP (dénommés Vinho Regional qui proviennent d’une des 14 régions officielles), et vins DOC (Denominação de Origem Controlada) produits au sein de 31 appellations. Ces dernières regroupent en théorie les meilleurs vins du pays mais certains producteurs vedettes préfèrent vendre leurs vins sous la bannière Vinho Regional.